Alerte à La Réunion : Une nouvelle drogue mortelle sème la panique

par | 11 Sep 2023 | National, Santé

L'Agence régionale de Santé (ARS) de La Réunion tire la sonnette d'alarme : une nouvelle drogue de synthèse, encore non identifiée, fait des ravages sur l'île. Déjà, trois morts sont à déplorer, six personnes sont en réanimation et sept autres hospitalisées suite à des overdoses.


Un danger immédiat et fulgurant

Nicolas Thévenet, directeur adjoint de la veille sanitaire à l’ARS, indique que la drogue en question est extrêmement puissante et peut être dissimulée dans des cigarettes rapporte Zinfos974. « Les symptômes apparaissent presque immédiatement après la consommation, provoquant des asphyxies sévères qui requièrent une intervention médicale urgente« , prévient-il.

Appel à la vigilance

L’ARS insiste sur la prudence, en particulier pour les fumeurs : « Évitez d’accepter toute substance non maîtrisée ou inconnue, y compris les cigarettes« . Le public est également incité à composer le 15 si une personne manifeste des signes d’overdose ou d’asphyxie.

Connexion avec un double décès ?

L’affaire du double décès survenu récemment à la Cité Fayard à Saint-André pourrait être liée à cette substance mortelle. Les deux victimes, retrouvées mortes chez elles le même soir, pourraient avoir consommé cette drogue. Des investigations sont actuellement en cours pour établir un lien éventuel.

Avec déjà plusieurs vies fauchées et de nombreux hospitalisés, cette nouvelle drogue de synthèse non identifiée plonge La Réunion dans un état d’alerte. Les autorités locales se mobilisent pour endiguer cette menace invisible mais potentiellement fatale.


S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Choléra : Fermeture de six écoles à Koungou

Choléra : Fermeture de six écoles à Koungou

La menace du choléra à Mayotte pousse à des décisions exceptionnelles. À Koungou, l’une des zones les plus touchées par l’épidémie, le maire Assani Saindou Bamcolo a ordonné la fermeture immédiate des écoles primaires et maternelles des villages de Majicavo Koropa et Majicavo Lamir, affectant plus de 4000 élèves.

Nouvelle-Calédonie : Un second mort lors des émeutes à Nouméa

Nouvelle-Calédonie : Un second mort lors des émeutes à Nouméa

Les émeutes en Nouvelle-Calédonie, débutées lundi, ont causé la mort d’une deuxième personne à Nouméa, a annoncé Louis Le Franc, haut-commissaire de la République, ce mercredi 15 mai. Lors d’une conférence de presse, il a qualifié la situation d' »insurrectionnelle ». Le premier décès, précisé par Le Franc, n’était pas dû à un tir des forces de l’ordre, mais à une tentative de défense par un civil.