Agressions contre le Centre Médical de Dzoumogné : Modifications des horaires de consultations

par | 20 Juil 2023 | Santé

Suite aux incidents survenus les nuits du 17 et 18 juillet 2023, où le Centre Médical de Référence de Dzoumogné a été la cible d'actes de vandalisme, des mesures d'urgence ont été mises en place par le Centre Hospitalier de Mayotte (CHM) et l’Agence Régionale de Santé (ARS).


Le CHM et l’Agence Régionale de Santé expriment leur soutien sans faille au personnel de l’établissement.

Dans l’optique de garantir la sécurité du personnel soignant et des patients, le CHM annonce des changements temporaires dans les services proposés par le centre :

  • À partir du 20 juillet 2023, les consultations nocturnes du CMR de Dzoumogné seront suspendues jusqu’à une date ultérieure.
  • Les consultations diurnes se poursuivront de 7h00 à 19h00.

La population est invitée à :

  • Favoriser les consultations de jour.
  • Composer le 15 en cas de situation urgente.

Ces aménagements sont destinés à garantir une prise en charge adéquate et organisée des patients en fonction de leurs besoins.

Enfin, le CHM appelle à la compréhension et à la collaboration de tous en ces moments délicats, tout en réitérant son engagement à fournir des soins de qualité dans un environnement sécurisé.

Source : L’info Kwezi


S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Un nouveau mort du Choléra samedi soir

Un nouveau mort du Choléra samedi soir

Le choléra a causé un deuxième décès à Mayotte ce week-end. Une femme de 62 ans, résidant sur les hauteurs de Cavani, est décédée samedi soir. La préfecture a confirmé que la cause du décès est liée au choléra. Les autorités ont immédiatement appliqué le protocole de lutte contre le choléra, procédant à la désinfection du foyer et à la vaccination des cas contacts.

Choléra : un foyer épidémique à Mtzangamouji et 68 cas autochtones

Choléra : un foyer épidémique à Mtzangamouji et 68 cas autochtones

Mayotte fait face à une épidémie de choléra, exacerbée par les défis d’accès à l’eau potable et des lacunes en matière d’assainissement. Santé publique France, en collaboration avec la Cellule régionale de Mayotte et la Réserve sanitaire, intensifie ses efforts pour contrôler la propagation de cette maladie et soutenir les populations affectées.