Affluence record dans les supermarchés de Mayotte suite à la levée temporaire des barrages

par | 7 Fév 2024 | Economie, Société

Ce mardi 6 février, une brève levée des barrages à Mayotte a offert aux habitants une occasion rare de se réapprovisionner, entraînant une ruée vers les supermarchés de l'île. La décision de lever temporairement les barrages, initialement destinée à faciliter la participation à la manifestation à Mamoudzou, a été saisie par de nombreux résidents pour effectuer des courses longtemps reportées.


À Combani, le parking du centre commercial Ylangs Ylangs ne désemplissait pas, témoignant de l’urgence pour les habitants de refaire le plein de nécessités. « C’est la première sortie depuis l’établissement des barrages. Accéder aux produits de base est devenu un défi« , partage Fanny, venue de Miréréni. Les étagères, vidées par cette affluence soudaine, peinaient à répondre à la demande. « Je cherchais surtout de quoi nourrir les enfants. Mais, il reste peu de choses sur les rayons« , confie Abdoul Anziz de Combani à Mayotte La Première.

L’inaccessibilité des distributeurs automatiques a également poussé les gens vers les agences bancaires, espérant retirer de l’argent en personne, un phénomène qui a aggravé l’affluence et les files d’attente.

Du côté de Petite-Terre, la peur d’une éventuelle pénurie a motivé une autre vague de consommateurs. Un gérant de magasin a toutefois cherché à rassurer la population, affirmant que les approvisionnements continuaient grâce à une barge spécialement dédiée au transport de marchandises.

Malgré la réouverture temporaire de certains points de passage comme le barrage de Combani, les informations diffusées sur les réseaux sociaux signalent la fermeture rapide d’autres barrages, tels que ceux de Ngwézi à Chirongui ou Tsararano, promettant une réouverture en fin de journée pour le retour des manifestants.


Dans la même rubrique

Homicide par balle sur fond de guerre de gang mardi soir

Homicide par balle sur fond de guerre de gang mardi soir

La nuit de mardi à Majikavo Koropa a été le théâtre d’un sanglant règlement de comptes, marquant un nouveau chapitre dans la guerre des gangs à Mayotte. Un jeune homme de 23 ans, récemment sorti de prison et réinséré professionnellement, a perdu la vie. De nouveaux éléments du parquet indiquent un violent affrontement entre les bandes de Gotham et Medellin.