Accident mortel de manège à Firminy : justice pour la famille de la mahoraise Hania Z.

par | 19 Mar 2024 | Justice

Ce jeudi 14 mars s'ouvrait le procès des deux forains tenus comme responsables du terrible accident de manège qui a eu lieu à Firminy en octobre 2019 et qui a coûté la vie à une jeune mère de famille mahoraise.


Le 14 octobre 2019, la communauté mahoraise a été frappée par un drame lors d’une fête foraine à Firminy, à proximité de Saint-Étienne. Hania Z., jeune mère mahoraise de 23 ans, profitait d’une sortie en famille lorsque le destin a tragiquement basculé. Alors qu’elle et sa cousine, également mahoraise, s’amusaient sur le Sky Flyer, un manège à sensation, elles ont été victimes d’un accident fatal. À une dizaine de mètres du sol, une collision avec le manège adjacent, L’Intox, a provoqué la chute des deux femmes, entraînant le décès d’Hania et blessant grièvement sa cousine.

Cette tragédie a conduit à un procès devant le tribunal correctionnel de Saint-Étienne le 14 mars, où deux hommes ont été jugés pour « homicide involontaire » : le propriétaire des manèges impliqués et l’employé chargé de l’opération du Sky Flyer lors de l’incident. Le procès a mis en lumière les circonstances de l’accident, notamment la question de la proximité dangereuse entre les deux attractions, séparées par seulement 90 cm.

Le propriétaire des manèges, exprimant ses regrets face à la cour, a été confronté à la douleur de la famille d’Hania, venue en nombre depuis Paris et Mayotte pour suivre les débats judiciaires. La distance insuffisante entre les manèges, malgré un espace de 41 mètres disponibles, a été critiquée par la présidente de l’audience, soulignant un manquement aux obligations de sécurité.

L’accusation a requis deux ans d’emprisonnement avec sursis pour les deux prévenus, mettant en avant la négligence ayant mené à cet accident évitable. Les avocats de la défense ont plaidé pour la relaxe, invoquant entre autres l’influence des conditions météorologiques et la responsabilité des autorités locales. Le verdict est attendu pour le 2 mai.

Source : France Info

 


S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Grève à La Poste : confrontation judiciaire et poursuite du mouvement

Grève à La Poste : confrontation judiciaire et poursuite du mouvement

La grève à La Poste à Mayotte continue malgré une journée de confrontation judiciaire au tribunal judiciaire de Mamoudzou. Depuis le 26 juin, les grévistes bloquent le centre de tri de Kaweni, un acte jugé illégal par la direction de La Poste, qui a sollicité l’intervention du tribunal pour lever ce blocage.

Peine allégée en appel pour les attaquants de la Gendarmerie de Sada

Peine allégée en appel pour les attaquants de la Gendarmerie de Sada

La chambre d’appel a rendu sa décision ce mercredi 3 juillet concernant les deux hommes initialement condamnés à quatre ans de prison ferme pour avoir commandité l’attaque de la gendarmerie de Sada, survenue fin janvier lors des mouvements de barrages. La condamnation a été confirmée, mais la peine a été réduite à deux ans de prison ferme.