A Mayotte, les prix des bouteilles d’eau gelés pour répondre à la pénurie

par | 20 Juil 2023 | Economie

La Préfecture de Mayotte vient d’annoncer de nouvelles restrictions d’eau, privant les habitants des quatre villes les plus peuplées de Mayotte d’eau courante toues les jours pendant 16 heures. Pour bloquer les prix des bouteilles, elle vient de prendre un décret, qui prendra fin le 15 décembre 2023.


Depuis ce lundi 17 juillet, les 135 000 habitants des quatre villes les plus peuplées de Mayotte – à savoir Mamoudzou, Koungou, Pamandzi et Dzaoudzi – subissent des coupures d’eau de 16 heures jusqu’à 8 heures du matin, tous les jours. Alors que le 4 juillet, la Préfecture de Mayotte avait annoncé un allongement des quatre tours d’eau hebdomadaires, les faisant passer de 16 h à 8h, contre 17 h à 7 h, elle précise que ces mesures n’ont pas permis d’économiser assez d’eau.

« Le système de tours d’eau nocturnes mis en place depuis plusieurs mois doit permettre d’économiser la ressource jusqu’à la saison des pluies », rappelle la préfecture. Les premières coupures ont ainsi permis des économies importantes, mais depuis la mise en place de la quatrième coupure hebdomadaire, mi-juin, les objectifs ne sont pas été atteints.

« Au rythme des prélèvements actuels, la vidange complète des retenues collinaires interviendra au début du mois d’octobre », préviennent les services de l’État, dans un communiqué, le mercredi 12 juillet.

Une des retenues collinaires remplie à 22 %

L’île est principalement alimentée par deux retenues collinaires. Celle de Combani, au centre de l’île, est remplie à 41%, contre 43 % fin juin, tandis que celle de Dzoumogné, au nord, est déjà descendue à 22%. Les autres agglomérations de l’île devront, quant à elles, faire face à trois coupures d’eau de 24 heures par semaine. En réponse à cette situation catastrophique, la Préfecture annonce « le gel du prix de vente des bouteilles d’eau commercialisées sur le territoire », ce mercredi 19 juillet, à la suite d’un décret pris la veille. Une mesure prise jusqu’au 15 décembre 2023. Chaque commerce ou distributeur qui assure la vente de bouteilles d’eau plate sur le territoire, ne pourra fixer un prix supérieur à celui qu’il pratiquait le 3 juillet 2023.

Le décret publié ce jour vise la vente au détail et la vente en gros, quel qu’en soit le mode de distribution, y compris en cas de vente en ligne. « Ce dispositif intervient de manière préventive afin de garantir une stabilité des prix des bouteilles d’eau et d’éviter toute spéculation dans les semaines ou mois à venir sur le prix de cette denrée essentielle », indique la préfecture.


S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Nouvel aéroport à Bouyouni : présentation à la rentrée

Nouvel aéroport à Bouyouni : présentation à la rentrée

L’avenir aérien de Mayotte se dessine. Le ministre des Transports, Patrice Vergriete, a confirmé que le projet du nouvel aéroport à Bouyouni sera présenté officiellement à la rentrée parlementaire, suite à la réalisation des premières études.

Coupures d’eau prévues à Mamoudzou et Koungou ce mardi

Coupures d’eau prévues à Mamoudzou et Koungou ce mardi

La Société Mahoraise des Eaux (SMAE) a annoncé des coupures d’eau dans plusieurs villages des communes de Mamoudzou et Koungou. Cette interruption vise à permettre le remplissage du réservoir de 4 000 mètres cubes qui alimente ces secteurs, actuellement à un niveau critique.

Un nouvel aéroport prévu à Bouyouni

Un nouvel aéroport prévu à Bouyouni

Après une longue période de débats et d’incertitudes, le projet de rallongement de la piste de l’aéroport de Petite-Terre a été définitivement abandonné. Une décision annoncée lors d’une réunion cruciale ce mardi 7 mai, qui a vu la participation des parlementaires mahorais, de la préfecture, de la ministre déléguée aux Outre-mer Marie Guévenoux, et du ministre délégué aux Transports, Patrice Vergriete. À la place, un nouvel aéroport est désormais prévu à Bouyouni, en Grande-Terre.