À Mayotte, L’échec du rassemblement « 500 Frères »

par | 18 Déc 2023 | Insécurité, Société

Inspiré du mouvement guyanais du même nom, a été organisé via un appel anonyme sur Facebook pour lutter contre la délinquance croissante sur l'île. Cependant, l'événement a échoué à mobiliser un nombre significatif de participants.


Dimanche matin, la place de la République à Mamoudzou est restée étonnamment vide. Seulement une cinquantaine de personnes, majoritairement des femmes, se sont rassemblées sans projet clair ou leadership évident. L’administrateur de la page Facebook, qui aurait pu jouer un rôle de coordinateur, a indiqué être basé en métropole et n’avoir qu’un rôle administratif. Les présents ont exprimé leur frustration face à l’inaction des habitants et la déception quant à l’absence d’hommes au rassemblement rapporte Le Journal de Mayotte.

Certains ont critiqué l’État pour sa gestion rigide de la crise, tandis que d’autres ont partagé leur désillusion quant à l’efficacité des mouvements précédents contre l’insécurité, dont les résultats sont restés éphémères. Le manque d’organisation et de leadership clair a rendu le rassemblement inefficace. Les participants, sans directives claires, sont repartis sans avoir pu concrétiser d’actions ou de propositions. Des informations indiquent que l’appel à la mobilisation a eu un meilleur écho dans d’autres régions de l’île, mais les détails sont restés secrets, possiblement pour éviter l’attention des forces de l’ordre et des délinquants.

Il semble que certains envisagent des actions hors du cadre légal pour lutter contre la criminalité grandissante à Mayotte. Toutefois, l’absence de communication transparente et d’une stratégie cohérente rend difficile d’évaluer l’ampleur et la nature de ces initiatives potentielles.


S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Naufrage d’un pétrolier Comorien : 16 marins disparus

Naufrage d’un pétrolier Comorien : 16 marins disparus

Un drame maritime s’est produit au large des côtes omanaises, lundi 15 juillet 2024, vers 21h45. Un pétrolier battant pavillon des Comores, avec à son bord 16 membres d’équipage (13 Indiens et 3 Sri Lankais), a chaviré à environ 46 km de la côte d’Oman.