221 kwassas interceptés en début d’année 2023 

par | 20 Juin 2023 | International

La préfecture de Mayotte vient de dévoiler les chiffres de la lutte maritime contre l’immigration clandestine. Entre le 1er janvier et le 30 avril 2023, les forces de l’ordre qui agissent en mer ont interceptés 221 embarcations partis des Comores pour rejoindre Mayotte. Un chiffre en hausse par rapport aux années précédentes. 


Opération Shikandra, c’est le nom donné à la lutte contre l’immigration clandestine dans les eaux qui relient l’archipel des Comores au 101e département français. Le nombre d’interpellations réalisées dans le cadre de cette opération née en 2019, aurait significativement augmenté en ce début d’année 2023. Au total, 341 kwassas ont été détectés entre le 1er janvier et le 30 avril 2023 pour 221 interpellations, selon la préfecture de Mayotte. Un chiffre en nette hausse par rapport à 2022, où, sur la même période, 272 embarcations avaient été détectées pour 163 interpellations. En 2021, en revanche, les forces de l’ordre avait détecté 462 bateaux.

 

65 % des bateaux détectés, interceptés 

Début 2023, 65 % des bateaux détectés ont dont été interceptés. A leur bord, 2 979 personnes en situation irrégulière ont été interpellés. Contre 2 269 étrangers, sur la même période en 2022. Dans le même temps, les forces de l’ordre ont saisi 306 moteurs et 25 397 cartouches de cigarettes de contrebande, d’une valeur d’environ 1,7 million d’euros. Par ailleurs, quatre filières de passeurs ont été démantelées. 

Après avoir été interpellé à terre ou en mer, 8 243 personnes ont été reconduites à la frontière contre 7 246 à la même période l’année dernière. Trois vols vers le continent africain ont également permis d’éloigner des étrangers en situation irrégulière ainsi qu’un vol vers le Sri Lanka.

Sur le plan judiciaire, 163 passeurs ont ainsi été présentés au tribunal entre janvier et avril 2023. Parmi eux, 120 ont été condamnés à de la prison ferme. A l’issue de leur peine, ils seront reconduits à la frontière. Trois autres passeurs ont été condamnés à du sursis et ont immédiatement été reconduit dans leur pays d’origine, selon la préfecture.


S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Accident aérien à Mohéli : Un décollage raté pour « R Komor »

Accident aérien à Mohéli : Un décollage raté pour « R Komor »

Un incident aérien a perturbé la tranquillité matinale à l’aéroport Bandar Es Salam de Mohéli ce dimanche, impliquant un avion de la compagnie « R Komor ». L’appareil, un Folker 50, a échoué lors de sa tentative de décollage, aboutissant à un arrêt d’urgence qui a conduit l’avion à finir sa course dans une mangrove adjacente à la piste.