19 nouveaux diplômés infirmiers au Centre Hospitalier de Mayotte : une lueur d’espoir pour le territoire

par | 17 Juil 2023 | Santé

Le 13 juillet, le Centre Hospitalier de Mayotte (CHM) a célébré l'obtention du diplôme de 19 étudiants de l'Institut de Formation en Soins Infirmiers (IFSI). C'est une réussite qui suscite de l'espoir sur le territoire car l'année précédente seulement la moitié des étudiants avait obtenu leur diplôme.


La promotion Jasmin 2020/2023 a revêtu avec fierté et joie leur toge de diplômés. Ils ont reçu des mains de leurs enseignants le précieux document leur permettant d’exercer leur métier. Parmi eux, Oumie envisage déjà son avenir avec optimisme : « C’est un jour que j’attendais avec impatience avec mes collègues. Après trois ans de labeur et d’émotions, je me projette à Mayotte, avec un projet d’être Infirmière de Pratique Avancée (IPA)« .

Selon Karine Piotrowski, la directrice de l’IFSI interrogée par Mayotte la 1ère, les parcours professionnels des diplômés sont déjà tracés. « De nombreux étudiants ont suivi une formation professionnelle continue, financée par le Centre Hospitalier de Mayotte (CHM). Ces étudiants, qui sont des employés de l’hôpital, seront tenus de travailler exclusivement au sein du CHM. Par ailleurs, certains jeunes étudiants, tels que des lycéens, ont bénéficié de bourses accordées par le conseil départemental. Ces étudiants sont présents pour servir le territoire mahorais et il leur sera demandé de rester sur place. »

19 étudiants sur 30 sont diplômés à l’IFSI de Mayotte, soit un taux de réussite de 63%. C’est une nette amélioration par rapport à l’année dernière, où seulement 50% des étudiants à l’IFSI avaient obtenu leur diplôme.


S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Un nouveau mort du Choléra samedi soir

Un nouveau mort du Choléra samedi soir

Le choléra a causé un deuxième décès à Mayotte ce week-end. Une femme de 62 ans, résidant sur les hauteurs de Cavani, est décédée samedi soir. La préfecture a confirmé que la cause du décès est liée au choléra. Les autorités ont immédiatement appliqué le protocole de lutte contre le choléra, procédant à la désinfection du foyer et à la vaccination des cas contacts.

Choléra : un foyer épidémique à Mtzangamouji et 68 cas autochtones

Choléra : un foyer épidémique à Mtzangamouji et 68 cas autochtones

Mayotte fait face à une épidémie de choléra, exacerbée par les défis d’accès à l’eau potable et des lacunes en matière d’assainissement. Santé publique France, en collaboration avec la Cellule régionale de Mayotte et la Réserve sanitaire, intensifie ses efforts pour contrôler la propagation de cette maladie et soutenir les populations affectées.