GU-1

Déblocage au service des étrangers de la préfecture : négociation en cours

Déblocage au service des étrangers de la préfecture : négociation en cours

Depuis 3 semaines, le service des étrangers de la préfecture de Mayotte était à nouveau bloqué par le collectif des citoyens. Jeudi dernier, suite à une réunion positive avec le préfet François-Xavier Bieuville, un protocole d’accords a été rédigé en vue de la réouverture du service. Il ne reste plus qu’à le signer

Le mouvement Reconquête de Zemmour contre le rapport sur les migrations d’Estelle Youssouffa

Le mouvement Reconquête de Zemmour contre le rapport sur les migrations d’Estelle Youssouffa

Le mouvement Reconquête, dirigé par Eric Zemmour, se retrouve en contradiction sur la question des migrations à Mayotte. Dans un communiqué intitulé « Répartition des étrangers comoriens en métropole – La provocation ne sert pas les intérêts de Mayotte », la représentante locale de Reconquête a exprimé son opposition à la répartition des migrants dans l’Hexagone. Elle considère cette proposition d’Estelle Youssouffa comme « polémique » et estime qu’elle nourrira un sentiment négatif envers Mayotte, tout en irritant les continentaux confrontés à d’importants problèmes migratoires et sécuritaires.

Manifestations anti Wuambushu aux Comores : la répression policière s’intensifie

Manifestations anti Wuambushu aux Comores : la répression policière s’intensifie

 Ce week-end, les Comores ont été le théâtre d’un rassemblement et de manifestations de l’opposition qui ont rapidement été réprimées par les forces de l’ordre. Malgré l’autorisation du rassemblement dans la salle du foyer des femmes à Moroni, la police a déployé des efforts considérables pour empêcher les manifestants de s’y rendre.

Wuambushu : Les premières reconduites sous haute surveillance

Wuambushu : Les premières reconduites sous haute surveillance

Dans un étrange concours de circonstances, alors que le nouvel amphidrome baptisé « La Chatouilleuse » fait son arrivée sur le quai Ballou de Petite-Terre, les bus transportant les Étrangers en situation irrégulière (ESI), directement issus du Centre de rétention administrative (CRA), sont escortés par un important dispositif des forces de l’ordre, au son des chants d’un collectif matinal, à la fois déterminé et pacifiste.